Lorsque l’on pense au violon, on pense à la musique classique, aux grands orchestres symphoniques. Pourtant, le violon se prête à bien d’autres genres musicaux, jusqu’aux plus originaux. Alors peut-on jouer de tout au violon ?

La musique classique

Bien entendu, le violon est le roi de la musique classique, qu’elle soit baroque, romantique, moderne ou contemporaine. Le violon se prête aussi bien à des solos qu’à des grands ensembles en orchestre.

Le jazz et le jazz manouche

Si saxophone et piano sont les stars du jazz, le violon y a aussi sa place. De grands violonistes jazzmen, à l’image de Stéphane Grappelli, ont marqué le style, souvent accompagnés d’une batterie. Le jazz manouche, qui est plutôt associé à la guitare, est pourtant lui aussi friand de violon, cet instrument étant très inscrit dans les musiques traditionnelles de l’Europe de l’Est.

La musique celtique

Le violon est un des instruments les plus populaires au monde et est ainsi présent dans de nombreuses musiques dites « folkloriques ». C’est notamment le cas de la musique celtique. Au Royaume-Uni, le terme « fiddle » désigne ainsi le violon populaire, par opposition au violon classique. Le fiddle est alors utilisé pour faire danser les auditeurs : la musique irlandaise l’exploite beaucoup.

Le rock et le métal

Le violon a été assez rapidement utilisé dans des morceaux de rock. Il peut y être acoustique aussi bien qu’électrique. Nombreux sont les groupes à l’avoir inclus dans leurs chansons à partir des années 1960, à l’image des Beatles, des Velvet Underground, de Massive Attack, Radiohead, Noir Désir ou encore Coldplay.

Étonnamment, le métal s’est lui aussi emparé du violon. Les violonistes adeptes de ces musiques pourront donc s’essayer au métal symphonique qui fait la part belle à cet instrument, et devient alors tout de suite moins « classique ».

L’électro et le hip-hop

Bien que plus discret dans ces genres, le violon peut néanmoins y être utilisé, grâce à sa polyvalence. On citera par exemple la violoniste Miri Ben-Ari qui s’illustre sur des morceaux de musique électronique. Certains violonistes très connus, comme Lindsey Stirling, s’essayent à tous les genres, de la pop au dubstep, notamment en collaborant avec d’autres artistes.

Ainsi, tout joueur de violon, débutant ou confirmé, peut s’essayer aux genres qu’il préfère – seules les limites de son imagination sont là.