Jouer au violon : prévenir les douleurs

La pratique d’un instrument tel que le violon, l’alto ou le violoncelle entraîne parfois des douleurs. Les musiciens y sont confrontés le plus souvent au début de leur apprentissage, mais parfois les symptômes persistent sur la durée. Il existe plusieurs bonnes pratiques à connaître pour prévenir l’apparition de douleurs quand on joue du violon. Posture, échauffement et relaxation ; l’équipe Anacours vous livre ses astuces.

Quelles sont les principales douleurs que peut ressentir un violoniste ?

La pratique régulière, voire intensive, du violon peut être à l’origine de sensations douloureuses et de tensions musculaires. Les débutants comme les violonistes confirmés se trouvent parfois confrontés à des douleurs fréquentes. Il s’agit le plus souvent de contractures au niveau des cervicales, des épaules et du dos. Le fait de se tenir en station debout prolongée, avec l’épaule surélevée, favorise l’apparition des symptômes. Les douleurs touchent aussi les poignets et les doigts, particulièrement sollicités lors de la pratique de l’instrument.

Les principales pathologies dont souffrent les violonistes sont les problèmes articulaires, telles que les tendinites, les névralgies ou des syndromes de compression d’un nerf.

Adopter une bonne posture pour jouer du violon et prévenir les douleurs

Pour limiter les douleurs et prévenir l’apparition de troubles plus importants, le violoniste doit soigner sa posture. Il est indispensable d’adopter les bons réflexes dès les premières séances d’apprentissage.

Le professeur particulier de violon Anacours enseignera à son élève les bonnes pratiques à connaître pour se positionner correctement. Lorsqu’il joue debout, le violoniste doit veiller à se tenir droit, les pieds légèrement écartés et bien ancrés au sol. La difficulté consiste à trouver l’équilibre pour ne pas laisser le buste se déstabiliser sous le poids du violon. De même, s’il joue assis, le musicien doit poser ses pieds à plat et maintenir sa colonne vertébrale droite pour rester stable.

La posture concerne aussi la position des bras, du poignet et des doigts. L’inclinaison du coude et le maintien du violon sont des aspects techniques importants sur lesquels le professeur insistera.

L’échauffement et les étirements : la base pour éviter les douleurs du violoniste

L’échauffement tient une place importante dans la pratique d’un instrument. Avant chaque séance, le violoniste doit effectuer plusieurs exercices pour préparer ses muscles et ses articulations. Cela réduira les sensations de tensions et lui permettra de jouer plus longtemps avec fluidité. Enfin, il pensera aussi à réaliser des étirements en fin de session afin de limiter la survenue de courbatures. Le violoniste apprend progressivement à écouter son corps et reconnaître les signes de fatigue. En cas de tensions, mieux vaut prévoir des séances courtes ou faire des pauses régulières.

Découvrir la solution

Qui correspond aux besoins de votre enfant.

Comment fonctionne une contrebasse et comment l’entretenir ?

La contrebasse est le plus imposant des instruments de la famille des cordes frottées. Outre ses dimensions, elle se démarque par sa sonorité grave, particulièrement identifiable au sein d’un orchestre. Jouer de la contrebasse nécessite d’en comprendre le fonctionnement et de maîtriser plusieurs techniques. Connaître et appliquer les précautions d’entretien est également indispensable pour garantir […]

Découvrir