Quels sont les instruments complémentaires ?

Il existe trois grandes familles d’instruments de musique : les percussions, les instruments à cordes et les instruments à vent. Chacune d’elles se divise en sous-catégories qui regroupent les instruments partageant des caractéristiques similaires et une technique de jeu proche. Cette complémentarité se présente comme un atout pour les personnes qui désirent élargir leur pratique musicale. Voici trois exemples d’instruments complémentaires que l’on peut apprendre simultanément.

Guitare et basse : deux instruments aux multiples ressemblances

Parmi les instruments à cordes pincées, on retrouve la guitare et la basse. Elles se distinguent par leurs différences de sonorité, leur nombre de cordes et leur forme. La basse possède un manche légèrement plus long que celui de la guitare. Elle produit des sons plus graves, puisqu’elle s’accorde une octave plus basse que la guitare, mais sur les mêmes notes. En effet, l’accordage de la basse est identique à celui des quatre plus grosses cordes de la guitare, soit Mi, La, Ré, Sol.

Un apprenti guitariste qui souhaite s’initier à un nouvel instrument se familiarisera facilement à la basse. Il maîtrisera les bases concernant la disposition des notes sur le manche et possèdera déjà une certaine dextérité pour placer ses doigts.

Le fait de jouer de la basse en complément l’aidera d’ailleurs à travailler sa souplesse et sa précision. Les cases étant plus éloignées que sur le manche d’une guitare, il devra perfectionner son doigté.

La complémentarité du violon et du violoncelle

Le violon et le violoncelle appartiennent à la famille des cordes frottées. Ils se jouent tous deux avec un archet et possèdent de nombreuses caractéristiques en commun. Toutefois, le violoncelle produit un son plus grave que le violon et se distingue par sa tessiture plus large. Par ailleurs, ces deux instruments ne se pratiquent pas de la même façon. Le violon se maintient sous le menton, tandis que le violoncelle est posé au sol et se joue debout. Il sera plus simple pour un violoniste ou un violoncelliste de s’initier à l’un ou l’autre de ces instruments. L’élève se sentira à l’aise avec l’archet et possèdera déjà une certaine fluidité pour effectuer les accords.

Apprendre le piano et l’accordéon : c’est possible ?

Les pianistes ont aussi la possibilité de pratiquer un autre instrument complémentaire. Outre le clavier ou le clavecin, ils pourront s’essayer à l’accordéon. Certes, cela leur demandera des efforts supplémentaires pour maîtriser l’utilisation du soufflet. Mais leurs connaissances en piano et en solfège les aideront à manier le clavier avec plus d’aisance.

La meilleure solution pour faciliter l’apprentissage de l’accordéon reste de suivre quelques séances de cours particuliers avec un professeur de musique Anacours. 

Découvrir la solution

Qui correspond aux besoins de votre enfant.

Comment fonctionne une contrebasse et comment l’entretenir ?

La contrebasse est le plus imposant des instruments de la famille des cordes frottées. Outre ses dimensions, elle se démarque par sa sonorité grave, particulièrement identifiable au sein d’un orchestre. Jouer de la contrebasse nécessite d’en comprendre le fonctionnement et de maîtriser plusieurs techniques. Connaître et appliquer les précautions d’entretien est également indispensable pour garantir […]

Découvrir