Vous souhaitez que votre enfant intègre un conservatoire ? Les choses sont différentes, selon le type de conservatoire dont il s’agit. On fait le point sur les différents conservatoires et les modalités d’entrée.

Les conservatoires départementaux et communaux

Qu’ils soient à rayonnement régional (CRR), départemental (CRD) ou communal/intercommunal, les conservatoires dispensent des enseignements en musique, danse et théâtre. Les conservatoires départementaux et communaux sont plutôt destinés aux enfants et adolescents qui souhaitent profiter d’une formation musicale, tandis que les conservatoires régionaux et nationaux sont destinés aux musiciens qui souhaitent vivre de leur passion pour la musique.

Le cursus s’organise en trois cycles. Chaque cycle dure entre trois et cinq ans. Une évaluation en continu a lieu, et à la fin de chaque cycle, le passage devant un jury décidera de la possibilité d’intégrer le cycle suivant.

Après une phase d’éveil musical qui est facultative, les enfants peuvent entrer en premier cycle vers 6 ans, autour de la classe de CP. Ce premier cycle est consacré aux bases, et la première année permet à l’enfant de mieux connaitre les différents instruments de musique, pour choisir celui qui l’attire le plus. Le deuxième cycle permet de progresser dans la pratique de l’instrument, de façon individuelle et collective, puis d’obtenir un premier diplôme (le BEM, brevet d’études musicales).

Le troisième cycle, amateur ou spécialisé, permet de développer un projet artistique personnel, et finalement d’obtenir un diplôme supérieur, le certificat d’études musicales en musique.

Les inscriptions en conservatoires municipaux se déroulent généralement au moins de juin, pour un début des cours en septembre, et sont sans conditions. Cependant, les places sont souvent limitées, il arrive donc que certains conservatoires organisent un tirage au sort.

Les conservatoires nationaux

L’entrée dans un conservatoire national est le plus souvent soumise à un concours. Celui-ci est généralement ouvert aux bacheliers, âgés de 18 à 25 ans. Certains conservatoires pourront cependant demander en plus un diplôme, par exemple une licence en musicologie. Les modalités sont différentes selon les établissements.

Après envoi d’un dossier, la plupart des conservatoires vont demander au musicien de jouer un morceau. Beaucoup de pratique et d’entrainement seront donc nécessaires avant de se présenter au jury. Ainsi, si vous souhaitez préparer le concours dentrée dun ou plusieurs conservatoires, il peut être utile de prendre des cours particuliers avec un professeur spécialisé, qui saura vous accompagner et vous aider à être prêt pour le jour J. Certains conservatoires prestigieux ne permettent pas de passer plusieurs fois le concours : c’est pourquoi il peut être crucial de mettre toutes les chances de son côté.