Mémoriser et maîtriser un morceau de musique est un incontournable de l’apprentissage d’un instrument. Pour rendre cela plus simple, mieux vaut adopter quelques principes de base pour économiser de l’énergie et du temps. Évidemment, le temps d’apprentissage d’un morceau variera en fonction de son niveau, de la difficulté du morceau en question ou encore de l’instrument de musique pratiqué.

Décortiquer le morceau sous toutes ses coutures

Étudier en profondeur la partition est sans surprise une étape préliminaire indispensable. Il faut prendre soin de la relire plusieurs fois, mais aussi de repérer les différentes structures, les pauses, les répétitions…etc. Travailler le morceau, l’annoter, chanter les notes en les nommant, jusqu’à ce qu’il prenne forme musicalement dans son esprit.

Ecouter des enregistrements

Deuxième étape : écouter différents enregistrements de ce même morceaux, voire visionner des vidéos de musiciens l’interprétant. Plusieurs écoutes d’affilé peuvent être utiles pour se le mettre en tête et commencer à identifier les passages qui peuvent poser problème.

Planifier l’apprentissage par portions

Pour commencer, nous vous recommandons de jouer l’intégralité du morceau, lentement, avec toutes les fautes et les hésitations que cela implique. Ensuite, il faut découper le morceau par sections, pour pouvoir les travailler individuellement. Chaque section demandera un temps de mémorisation variable, mais mieux vaut apprendre par petits morceaux. Cela permet aussi de revenir facilement sur les passages les plus difficiles. Une fois que chaque portion est maîtrisée individuellement, il faut jouer le morceau dans son ensemble et travailler les transitions.

Jouer régulièrement et prendre son temps

L’apprentissage d’un morceau ne se fait pas en deux jours ! Ainsi, il faudra naturellement du temps pour maîtriser et mémoriser une musique. Le cerveau a en effet besoin de temps pour consolider n’importe quel type d’apprentissage… Pour améliorer la fluidité, au fur et à mesure, il faut répéter et jouer très régulièrement chaque section puis le morceau en entier. Il ne faut pas hésiter non plus à revenir en arrière si besoin, ou encore à ralentir le tempo.

Pratiquer en public

Il faut mettre de côté sa timidité et jouer en public, devant sa famille, ses amis, ou mieux, d’autres musiciens. Cela permet de repérer soi-même les points faibles, ou encore de profiter des conseils des autres. C’est également la meilleure façon de tester son interprétation personnelle, ce qui est très utile notamment pour préparer une audition ou un examen.